Step50: Customizing Amiga 500

WIP

Here are some modification I’ve done to my Amiga 500:

1/ Adding switch to create level 7 interruption

The level 7 interruption is not used into A500. It is the highest level interruption. You can create it by soldering a switch on the CPU. When you trigger it, you can freeze the Amiga. So it can make a « pause » for your game.
The assembler (asmone) had a function to catch the level 7 irq. When triggering it, the current code exit and go back to asm one. This was very handful, no need anymore to code clean mouse test and exit.
TODO: Photo

2/ Using external terminal for debugging

In France we had an early national small internet network called « Minitel ». It was link with phone. You could call servers and use kind of « boards » (the example of « R-TEL » I gave before). The « Minitel » was also a passive terminal. I plugged it on Amiga and use it to display things and send commands to the Amiga. I was able to display memory.
TODO: Source code.

3/ Using 5 1/4 disks on Amiga

I had two 5 1/4 drives on Amiga. The floppies 5 1/4 were less expensive than 3 1/2. I had nearly 1000 to 2000 floppies under my bed. Mainly games and demos. I had a switch to boot on 5 1/4 drive. That was very handful.

TODO

Adding irq7 button.
Using terminal with serial. (minitel)
Using 5 1/4 disks (and boot selector)

Le Minitel est un terminal informatique passif, c’est-à-dire qu’il s’agit uniquement d’un clavier et d’unécran, sans capacité de traitement ni dispositif de stockage. Les services sont accessibles depuis une ligne de téléphone grâce au modem incorporé (1 200 bit/s en réception, 75 bit/s en émission). Le Minitel était muni de prises en T pour la connexion au réseau téléphonique de France Télécom. L’écran du Minitel est une matrice texte d’une taille de 25 lignes par 40 colonnes en mode Vidéotex (8 nuances de gris) et se base sur un système de codage qui lui est propre. Un jeu de caractères graphiques, chacun constitué de 6 gros pixels, lui permet d’afficher des images en mode « mosaïque », un peu à la manière de l’art ASCII.

Transmission par voie série entre un micro-ordinateur, au moyen d’un connecteur DIN, et le Minitel jusqu’à 4 800 bits/s (9 600 bit/s sur Minitel 2).

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/8a/ClownVTXPhoto.jpg/800px-ClownVTXPhoto.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.